-->

01 août 2017

Bilan littéraire du mois de juillet mais pas seulement ...


Je n'ai pas vu le mois de juillet passer ! 
Il est temps de faire le bilan de ce premier mois d'été. 


                     Mes lectures du mois

Après Marked Men, Jay Crownover m'a conquise avec le premier tome de sa saga spin-off Saints of Denver. Zeb Fuller n'a rien à envier aux hommes du Marked.

Couverture Clash, tome 1 : Passion brûlante
Cliquer sur 'l'image pour lire la chronique associée

 Variations amoureuses est un recueil de nouvelles très plaisant à lire qui a su faire vibrer quelques cordes sensibles. Selen Itoka parle du désir avec une plume très poétique.

Couverture Variations amoureuses
                                                                             Cliquer sur 'l'image pour lire la chronique associée


Benjamin de Marçay parle de sujets forts comme le deuil, la maladie, l'homosexualité dans son roman auto-édité qui a su me toucher et me faire réfléchir sur certains choix de vie. 

Couverture Dors, la nuit va te bercer
Cliquer sur 'l'image pour lire la chronique associée
   
Premier coup de cœur du mois, Les lumières de Cape Cod est un magnifique roman qui nous plonge au cœur de la riche famille Hardcastle. On pénètre dans le milieu très fermé de la politique et de ses dessous dans les années 60.
Premier roman de Beatriz Williams que je lis, ça ne sera certainement pas le dernier.

Couverture Les Lumières de Cape Cod
Cliquer sur 'l'image pour lire la chronique associée


Peu importe l'époque, l'adolescence est invariable.
Charlotte Orcival la décrypte dans son roman Forever Young.
Une lecture plaisante qui m'a replongé dans cette période mouvementée de ma jeunesse.


Couverture Forever Young


Ce cinquième tome des enquêtes d'Agatha Raisin est dans la même lignée que les précédents.
Une lecture idéale pour se détendre entre deux livres plus corsés.

Couverture Agatha Raisin enquête, tome 05 : Pour le meilleur et pour le pire
Cliquer sur 'l'image pour lire la chronique associée

Je n'ai pas découvert Amy Angel avec sa saga culte The book of Ivy mais avec Les filles de Roanoke. Un roman très sombre qui aborde un sujet très délicat : l'inceste.
Une très bonne lecture ! 

Couverture Les filles de Roanoke


Joanna Wylde et sa saga Reapers Motorcycle Club sont pleines de surprises.
Bonnes ou mauvaises ! 
Après le gros coup de cœur que j'ai eu pour le quatrième tome, Adorateur m'a déçue.
L'histoire de Mélanie et Painter m'a ennuyée au plus haut point.

Couverture Reapers Motorcycle Club, tome 5 : Adorateur      
Cliquer sur 'l'image pour lire la chronique associée

Second coup de cœur du mois, Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie est un roman intime qui place au centre de son histoire le couple et la famille.
Il m'a émue aux larmes.

Couverture Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie
Cliquer sur 'l'image pour lire la chronique associée

Petit mois de lecture avec seulement 9 livres lus mais avec deux coups de cœurs et de très bonnes lectures, ça compense ma baisse de rythme.



Dans ma vie, il se passe quoi ? 

J'ai profité de la première quinzaine de juillet pour me reposer et profiter des vacances avec mes enfants. 
La seconde partie a été plus mouvementée puisque j'ai enchaîné les rendez vous professionnels pour au final décrocher le job de mes rêves. 
Depuis quelques jours, je travaille dans ma librairie Montpellieraine préférée.
C'est que du bonheur ! 

Le blog devrait prendre ses vacances d'août dans quelques jours. Je ne manquerai pas de vous en tenir informé. 

Je vous dis à très vite et n'hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux pour du papotage, des publications et de la bonne humeur ! 

    



4 commentaires:

  1. Joli bilan 😚 et que de bonnes nouvelles peofessionnelles !! ❤️

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais absolument aucun de ces livres, mais beau bilan :D

    RépondreSupprimer
  3. C'est un joli bilan et pas mal de tes lectures me font bien envie. Outre Forever youing et Les filles de Roanoke, je serais assez curieuse de découvrir le nouveau Virginie Grimaldi vu que j'avais bien aimé sa plume dans Tu comprendras quand tu seras plus grande.

    RépondreSupprimer