-->

08 mai 2017

The Field Party - Dans un silence - de Abby Glines




Afficher l'image d'origine


The Field Party - Dans un silence - de Abby Glines

Parution le 23 février 2017
Editions Hugo Roman
360 pages

°°°
La vie de Maggie a volé en éclats il y a deux ans, lorsque son père a assassiné sa mère sous ses yeux.

Après avoir raconté tous les détails à la police, elle a décidé de ne plus jamais parler. À son arrivée au lycée de Lawton en Alabama, tout le monde la croit muette. Et personne n'aurait pu imaginer qu'elle se rapproche de West Ashby, le beau footballeur-star du lycée. Mais lors d'une soirée au campus, West confie ses peines à Maggie. Son père souffre d'un cancer qui le consume peu à peu. Maggie décide alors de retrouver sa voix seulement pour lui. Les secrets qui les lient vont-ils les amener à briser tous leurs silences ?
 


°°°

Ce que j'en pense

Je remercie Babélio et les éditions Hugo Roman pour leur confiance et l'envoi de ce livre.

La littérature jeunesse n'est pas mon genre de prédilection mais la quatrième de couverture de Dans un silence m'a interpellée. J'ai eu envie de découvrir l'histoire que Abbi Glines avait écrite et grâce à la dernière Masse Critique de Babélio, j'en ai eu l'occasion.

Maggie a vue sa vie voler en éclats le jour où son père a tué sa mère devant ses yeux. Depuis qu'elle a assisté à cette abominable scène d'horreur, Maggie n'a plus voulu parler. Sa voix est porteuse de souvenirs et elle ne veut plus revivre ce moment ravageur.
Après avoir passé deux ans auprès de sa marraine, une femme distante et souvent absente, Maggie va emménager chez son oncle Boone et sa tante Coralee, parents de son cousin Brady.

Si dans ce nouveau foyer Maggie va se sentir entourée et aimée, elle va continuer à se faire entendre par l'écrit. Sa voix va rester muette jusqu'à sa rencontre avec West, le meilleur ami de Brady et un des joueurs de football américain les plus connu et apprécié du lycée.

Sous son apparence de jeune homme populaire, sûr de lui et coureur à ses heures, se cache un lourd secret. Son père, de qui il est très proche, se bat contre le cancer. Son combat contre la maladie est difficile et douloureux. West veut rester fort pour ses parents qu'ils aiment tant.

C'est lors d'une soirée que West va faire la rencontre de Maggie, cette jeune femme belle et douce qui ne lui fera pas entendre le son de sa voix. West va très vite tombée sous le charme de Maggie et se sentir proche d'elle. Face à la douleur que Maggie lit en West , elle va baisser ses barrières et recouvrer l'usage de sa voix pour l'aider à surmonter ses peines et sa douleur à l'idée de perdre son père.

Si l'amitié va d'abord lier West et Maggie, l'amour va s'installer peu à peu et rendre leur relation encore plus forte.

Dans un silence est un roman qui traite du difficile sujet de la maladie et du deuil. Chacun à leur manière West et Maggie vont vivre cette douloureuse étape que la vie leur impose.
Abbi Glines a une écriture douce et agréable. Parfois trop pour moi. Les sentiments quels qu'ils soient sont très bien exprimé mais la jeunesse des personnages a rendu certaines scènes trop « gentilles » pour que je puisse les apprécier comme il se devrait.

West et Maggie sont deux personnages affaiblis temporairement par la vie mais ils trouvent leur force l'un dans l'autre. Les liens qui les unissent sont beaux et sincères. Leur pureté se dégage des mots d'Abbi Glines.

J'ai lu l'histoire de West et Maggie  avec un certain détachement, indépendant de ma volonté. La littérature jeunesse me laisse bien trop souvent spectatrice de ses histoires mais Dans un silence a réussi à m'atteindre par moment, brisant cette armure d'adulte qui me coupe de ce monde adolescent. Le sujet du deuil parental me touchant personnellement, j'ai pu comprendre la douleur de West et Maggie et leurs réactions face à la perte de leurs parents.

Dans un silence est un roman émouvant que j'ai lu en quelques heures. Si je ferme les yeux sur le côté « jeunesse », je peux dire que j'ai passé un agréable moment avec ce premier tome et que je lirai bien par curiosité et un petit peu de plaisir le second tome consacré à Brady.



Extrait du livre et notation


" Je ne me sentais pas chez moi. Je ne me sentirais jamais plus chez moi nulle part. D’ailleurs, je ne voulais pas de chez moi, ces mots évoquaient de trop pénibles souvenirs. Ma tante Coralee et mon oncle Boone me surveillaient attentivement tout en me conduisant à travers la maison. Ils voulaient que je m’y plaise – on le voyait à la lueur d’espoir dans leurs yeux. Je ne savais même plus ce que ça faisait d’espérer. Voilà longtemps que je n’espérais plus rien du tout. – Nous t’avons attribué une chambre en haut, m’informa prudemment tante Coralee. Je te l’ai peinte en bleu guimauve. Je n’ai pas oublié que tu aimais le bleu. C’était vrai, j’avais aimé le bleu quelques Noëls auparavant. Je m’étais même habillée tout en bleu à une époque. Ce n’était plus forcément la même chose aujourd’hui… Je suivis mon oncle et ma tante dans l’escalier. Avec toutes ces photos de famille accrochées au mur, je détournai la tête pour ne plus regarder que droit devant moi. J’avais vu les mêmes chez nous, quand maman les exposait fièrement. Mais ce n’étaient que des mensonges. Avec ces faux sourires."

5

4 commentaires:

  1. Cette histoire me fait bien envie et si j'ai l'occasion, je compte bien la lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Il me tente bien, je le lirais avec plaisir si j'en ai l'occasion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture :) Je guetterai ton avis !

      Supprimer