-->

06 janvier 2017

Le jour où Anita envoya tout balader de Katarina Bivald

Couverture 96, tome 1 :  La sixième corde









Anita a 38 ans et élève seule sa fille Emma qui a 18 ans et décide un beau jour de partir faire ses études loin de sa mère. Anita ressent un grand vide, elle a beaucoup de temps libre, les week-ends sont tristes. Elle se souvient de ses 18 ans et des trois vœux qu'elle avait faits : avoir une moto, avoir une maison et être indépendante. Elle est indépendante, certes, mais pour ce qui est des deux autres vœux… Elle décide de passer son permis moto, encouragée par ses deux bonnes copines… et par le physique irrésistible de Lukas, le moniteur de l'auto-école. Peu à peu, Anita va en apprendre beaucoup plus sur elle, sa fille et sa mère, tout en partageant fous-rires et soirées un peu arrosées avec ses copines.





  • Le jour où Anita envoya tout balader de Katarina Bivald
  • Parution mai 2016
  • Edition Denoël
  • 459 pages
     
Avis de Marine

Katarina Bivald a conquis le cœur des lecteurs français avec son premier roman La bibliothèque des cœurs cabossés ( que je n'ai pas encore lu mais ça ne saurait tarder).
Après dans des mois à prendre la poussière dans ma pile à lire, j'ai décidé il y a quelques semaines d'en sortir le second roman de l'auteur, Le jour où Anita envoya tout balader.

Anita est une suédoise de 38 ans. Mère célibataire, elle élève seule sa fille Emma âgée de 18 ans. Quand cette dernière décide de partir à l'université, Anita se retrouve désemparée face au temps libre qui s'offre à elle. En dehors de ses heures de boulot au supermarché où elle travaille, elle sort de temps en temps au bar du coin avec ses deux meilleures amies Pia et Nesrin mais ses occupations ne vont pas plus loin.

La vie sans Emma lui semble bien ennuyeuse...

Ses amies vont la pousser à prendre du temps pour elle et à réaliser ses rêves de jeunesse. A savoir, avoir une moto, avoir une maison et être indépendante.

L'indépendance est acquise, posséder une maison n'est pas à l'ordre du jour mais avoir le permis moto fait resurgir quelques souvenirs dans l'esprit d'Anita qui va se décider à concrétiser cette folle idée.

Si le chemin de l'apprentissage est semé d’embûches, Anita va prendre goût à ses petits moments qui ne lui appartiennent qu'à elle et à elle seule. Sa rencontre avec Lucas, le jeune moniteur n'y est pas pour rien dans le plaisir que prends Anita à conduire sa moto.

Une chose en entraînant une autre, Anita va se retrouver à organiser la journée de la ville, à plus ou moins sortir avec son moniteur et à sortir régulièrement avec ses amies.

Si elle n'oublie pas de contacter sa fille très régulièrement, Anita n'en est plus au point de cacher son téléphone dans le garde manger pour ne pas l'appeler aussi souvent que la mère en mal de sa fille le voudrait.

Le jour où Anita envoya tout balader est un parfait feel good book. Il remplit son rôle de livre qui fait du bien à merveille. Truffé d'humour, de personnages attachants et de scènes cocasses, il fait du bien au moral. Katarina Bivald ne s’embarrasse pas de descriptions interminables ou de mots enrobés. Les pages de son roman se tournent à une vitesse déconcertante. L'histoire d'Anita et du petit monde qui l'entoure est bourrée d'ondes positives. J'ai refermé ce livre avec le sourire aux lèvres et une envie de retrouver l'écriture et l'univers propre à l'auteure.


Extrait du livre  

" Les catastrophes finissent toujours par arriver . La question c'est de savoir si tu as envie de t'amuser avant ou pas et qui tu as envie d'avoir à coté de toi au moment où la catastrophe se produit .
"
  
Note de Marine
 5

10 commentaires:

  1. Tu me donnes d'autant plus envie de le commencer avec ton avis ! :)
    (bon, je me suis faite avoir, j'en ai entamé un autre finalement, mais le Katarina Bivald sera mon prochain !)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien la couverture, et ce que tu en dis me donne envie de tenter l'aventure. Merci pour cette chronique. Bonne année 2017.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que cette aventure te plaira.
      Bonne année à toi aussi :)

      Supprimer
  3. J'avais beaucoup aimé La bibliothèque des cœurs cabossés et j'avais hâte de lire celui-ci.. Malheureusement, il avait trop d'avis mitigé pour que je me rue dessus à sa sortie.. Là, tu me remotives à aller le chercher haha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira mais vu l'engouement autour du premier roman de l'auteure, je pense qu'il te plaira peut-être un peu moins.

      Supprimer
  4. Ca a l'air sympa à lire, dans des périodes de stress.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai essayé de lire le premier roman de l'auteure mais, malheureusement, je m'ennuyais énormément. Je l'ai donc abandonné :( Du coup, celui-ci ne me donne pas très envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est le premier avis négatif que je lis sur ce livre tiens!

      Supprimer